La Grande-Entrée

Le port de Grande-Entrée compte plus de 100 bateaux homardiers

Désignée capitale québécoise du homard en 1994, Grande-Entrée accueille chaque année plus de la moitié des prises de homard des Îles de la Madeleine. La route 199 s’arrête dans le port de Grande-Entrée. On appelle cet endroit la Pointe de la Grande-Entrée. On y trouve un très beau port de pêche côtière rempli de bateaux aux couleurs vives.

Dernière des Îles à être habitée en permanence, la colonisation de Grande-Entrée remonte à 1870 environ. Dès lors, ce fut un poste de pêche important.

On trouve dans la Baie de Grande-Entrée un élevage de mytiliculture où se pratique la culture de la moule bleue, tout comme dans la lagune de Havre-aux-Maisons. Le chemin des Pealey qui mène à l’extrémité ouest de Grande-Entrée illustre bien l’occupation traditionnelle du territoire par ses habitants : maisons éloignées les unes des autres au milieu des champs. Ne manquez pas de faire une randonnée jusqu’à l’Île Boudreau qui vous fera découvrir un des plus beaux panoramas des Îles de la Madeleine. Vous y découvrirez le Bassin aux Huîtres, mais surtout un lieu isolé avec plages et petits sentiers. Pour y accéder, prenez le chemin du Bassin Ouest.

Source : Tourisme Îles de la Madeleine

Fatima

Fatima est le plus jeune village des Îles de la Madeleine et regroupe les cantons du Cap-Vert, du Grand-Ruisseau, de l’Hôpital et Les Caps.

Exposé aux vents du secteur nord, le littoral de Fatima est échancré de falaises abruptes et spectaculaires.

La plage de Dune du Nord, très large et relativement plane, a servi de piste d’atterrissage aux premiers avions venus dans l’archipel.

La Belle Anse, comme son nom l’indique, offre l’un des plus beaux exemples de falaises en lutte constante avec la mer.

 

Attention !
Partout aux Îles le bord des falaises est friable. Il faut donc éviter d’aller trop près du bord.

Source : Tourisme Îles de la Madeleine

L’Etant-du-Nord

Le village de L’Étang-du-Nord est situé à l’ouest de Cap-aux-Meules. Il regroupe plusieurs cantons différents les uns des autres. La Vernière est un peu la « banlieue » de Cap-aux-Meules avec ses commerces et ses services.

La route panoramique du chemin de Gros-Cap s’ouvre sur la Baie de Plaisance. Un kilomètre plus loin, situé sur une presqu’île, le Parc de Gros-Cap affirme son caractère par des falaises et des grottes aux sculptures impressionnantes.

En revenant à la route 199, vous ne pourrez pas manquer de voir la toute blanche et magnifique église en bois de La Vernière.

Plus loin, le site de La Côte est un parc public et un lieu de rencontre des Madelinots pour une promenade aux abords du port de pêche. L’aménagement de l’anse de L’Étang-du-Nord autour d’une magnifique sculpture offre aux promeneurs plusieurs commerces et services. Du bout du chemin Delaney, on aperçoit l’Île aux Goélands, un excellent site pour l’observation d’oiseaux marins. Il est possible de longer le littoral bordé de falaises pour se rendre au Cap Hérissé où se trouve le phare de L’Étang-du-Nord (chemin du Phare), un kilomètre plus loin. Une vue apaisante vous y attend en fin d’après-midi et surtout à l’heure où le soleil couchant met en évidence le relief du paysage.

Source : Tourisme Îles de la Madeleine

Cap-aux-meules

Le nom Cap-aux-Meules vient de la présence de pierres à meule dans le cap qui surplombe le port. C’est le port d’arrivée des traversiers, là où le visiteur prend contact avec le pays madelinot.

Depuis cinquante ans, la concentration des services et des commerces a fait de Cap-aux-Meules le centre névralgique des Îles avec un air de village et une rue principale. Mais Cap-aux-Meules, c’est beaucoup plus, avec ses nombreux commerces, restaurants, bars et autres. Malgré l’aspect plus « urbain » de Cap-aux-Meules, la nature n’est jamais bien loin. Une randonnée pédestre dans le Parc des Buck, peut mener à des points de vue très intéressants sur l’Île et ses voisines.

On peut également arpenter le sentier du littoral où piétons et cyclistes se partagent, sur deux kilomètres, cette piste qui mène au belvédère du sommet du cap. À partir du chemin du Quai, on accède à l’escalier qui mène au belvédère.

Le port de Cap-aux-Meules est un port très actif : pêche hauturière et pêche côtière. C’est aussi le point d’arrivée et de départ des liens maritimes avec le continent (Souris, Montréal) et du bateau pour l’Île d’Entrée. En dehors de la saison de pêche, dans le parc d’hivernement près du port, on peut voir les bateaux à sec, en attente de la prochaine saison ou en réparation.

Tourisme Îles de la Madeleine et son bureau d’information touristique accueillent les visiteurs à leur arrivée tout au long de l’année. On y trouve des informations sur les services et activités touristiques, les hébergements, les menus des restaurants, deux postes informatiques avec accès à Internet, ainsi qu’un personnel accueillant et qualifié pour répondre à toutes vos questions.

Source : Tourisme Îles de la Madeleine

Site historique de La Grave

L’unique site historique de l’archipel, ce lieu authentique témoigne du passé et conserve son cachet architectural et traditionnel. Berceau du peuplement des Îles et de l’industrie de la pêche, La Grave s’étend le long d’une petite plage de galets.

Vous y trouverez une concentration d’activités et le tout, à pied si vous le souhaitez! En été, la Municipalité des Îles offre un programme d’activités gratuites pour toute la famille.

Restaurants, cafés, boutiques, aquarium, musées, marina, salle de spectacles, port de pêche et événements divers. Un nouveau circuit audioguide est disponible à l’année au Musée de la Mer.

Les fichiers audio sont également disponibles pour téléchargement sur le site Web : lagravesitehistorique.com

Source : Tourisme Îles de la Madeleine